Deep Tissue

Deep Tissue

Massage des tissus profonds

Si vous souffrez de tensions et de douleurs qu’un massage suédois classique ne peut pas résoudre, alors le massage des tissus profonds est peut-être la solution que vous recherchez ! Lors de ce type de massage, le massothérapeute exerce une pression plus forte et plus ciblée sur la zone problématique, ce qui n’est pas forcément toujours agréable. Mais cela en vaut la peine, puisque cela permet de soulager la douleur à long terme !

Le massage des tissus profonds est utilisé pour traiter les tensions chroniques et les blessures dues au surmenage, comme la tendinite du coude (tennis elbow) et le syndrome du canal carpien. Même si certains gestes sont similaires à ceux d’un massage (suédois) classique, le rythme est généralement plus lent, et la pression plus accentuée et plus ciblée sur les zones problématiques. Le massothérapeute utilise ses avant-bras, ses coudes, ses doigts, ses poings et ses mains pour libérer les adhérences. Ces bandes de tissus rigides peuvent causer des douleurs et des inflammations, tout en limitant le mouvement et la circulation dans les tissus musculaires. Cela peut notamment se traduire par des raideurs dans le cou, le haut du dos et les jambes, ou des douleurs dans le bas du dos et les épaules. Le massage des tissus profonds permet de réaligner les différentes couches de tissus, en agissant sur les tendons, les ligaments et le fascia (membrane protectrice de tissus qui enveloppe les os, les articulations et les muscles), ainsi que les muscles pour libérer les tensions et soulager la douleur.

EST-CE POUR MOI ?

Le massage des tissus profonds se concentre généralement sur un problème spécifique, comme une douleur musculaire chronique ou une rééducation après une blessure. Il permet de traiter efficacement de nombreux problèmes, comme les microtraumatismes répétés, les troubles de la posture, la sciatique, les blessures sportives, la récupération après une chute, les tensions musculaires ou les spasmes dans les muscles fessier ou ischio-jambier, les quadriceps, les rhomboïdes, le tractus ilio-tibial et le haut du dos. Ce massage est également recommandé en cas de fibromyalgie, car il offre souvent une amélioration immédiate de la mobilité. Ses bienfaits vont même plus loin que les muscles et le soulagement de la douleur, puisqu’il permet aussi de réduire la tension artérielle, la fréquence cardiaque et les niveaux d’hormone de stress. Un massage aussi bénéfique pour le corps que pour l’esprit, qui permet de se détendre et d’être plus positif.

EST-CE QUE ÇA FAIT MAL ?

Ça a l’air tellement beau… que vous vous demandez sûrement où est le piège. Le massage des tissus profonds est-il douloureux ? Le jeu en vaut-il la chandelle ? Vais-je pouvoir supporter ? À certains moments du traitement, la plupart des personnes ressentent un certain inconfort. C’est presque inévitable lorsque l’on exerce une pression intense et directe sur des zones douloureuses ou blessées. Le tissu cicatriciel se relâche et les muscles s’allongent, les nœuds se détendent et les couches musculaires profondes se remettent en place. Lors du traitement de zones particulièrement tendues, prendre une profonde inspiration peut parfois aider. Il est très important de signaler les zones douloureuses à votre massothérapeute et de l’informer lorsque la douleur devient trop intense. Il pourra alors facilement relâcher un peu la pression ou utiliser plus d’huile pour favoriser la détente des muscles. C’est encore mieux si vous pouvez effectuer plusieurs séances et laisser à votre corps le temps de se réadapter progressivement.

Vous ressentirez généralement une certaine raideur ou tension après ce massage, mais elle ne devrait pas durer plus d’un jour ou deux. Pour la soulager, vous pouvez réaliser quelques étirements. Vous pouvez aussi appliquer de la glace sur les zones douloureuses. N’hésitez pas à boire beaucoup d’eau, pour réhydrater les muscles et drainer les toxines libérées pendant le traitement. Autre conseil : mangez léger avant le massage et évitez toute activité physique après.

BON À SAVOIR

Le massage est formellement interdit en période de crise inflammatoire, chimiothérapie, grossesse, ostéoporose, problème cardiaque et problème de coagulation sanguine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.